Dalat, ville de toutes les folies

Avant d’arriver à Dalat on avait lu ça: « Dalat, la petite Paris », « Dalat, un petit vent de fraîcheur »… Et sur cette photo la belle Dalat parait effectivement douce et paisible… Mais nous on a surtout découvert que c’était une ville un peu fofolle! On vous raconte ça.

Folie n°1: Le café civette ou café caca

Ah le café vietnamien ! Un délice servi avec son lait concentré au petit déj ! Il nous manque déjà! Enfin là on parle du café viet classique. A Dalat est produit un autre type de café un peu particulier: le cà phê Chồn. Café civette en français, il porte le nom de son procédé de fabrication plutôt déconcertant… La cerise du caféier est d’abord servie en hors d’oeuvre à des civettes (sortes de belettes) puis les grains de café sont récupérés dans leurs crottes avant d’être lavés et torréfiés…il paraît que ça donne un goût subtil avec des arômes de chocolat et de caramel et que c’est plein d’enzymes pour aider à la digestion…soit! Un des cafés les plus chers du Vietnam après le café caca d’éléphant ( oui oui ça existe aussi!). Ils sont fous ces vietnamiens. En bon aventuriers on ne s’est pas démontés et on on s’est offert deux tasses de ce fameux breuvage. Et ben c’est pas du jus de chaussette!

Une civette et son bol de cerises de caféier

Une civette et son bol de cerises de caféier

Une jolie crotte de civette dans laquelle on va récupérer les grains

Une jolie crotte de civette dans laquelle on va récupérer les grains

Les grains de café pré-digérés, miam!

Les grains de café pré-digérés, miam!

Santé!

Santé!

Folie n°2: L’enfer sous le temple

La belle Linh Phuoc Pagoda, toute vêtue de mosaïques, attire les touristes de Dalat par centaines. Mais ce qui se sait moins c’est que sous ce temple étincelant se trouve un endroit beaucoup plus lugubre. Un labyrinthe représentant l’enfer! Et on n’y fait pas les choses à moitié. Lumière tamisée, musique angoissante, barreaux devant chaque pièce et multiples scènes de torture, une vraie maison hantée! Euh on n’était pas censés visiter un lieu religieux et zen là? Une vraie folie. Et je peux vous dire que ça fait son effet. En ressortant de là on a bien envie d’être tout mignon, tout gentil pour ne jamais repasser par l’enfer! On imagine bien que les croyants se précipitent allumer un encens et faire une offrande à peine sortis. Pour ma part je suis repassée par la pièce représentant le Paradis pour me tranquilliser! Antho lui a préféré l’Enfer au Paradis, moins ennuyant, plus de choses à faire selon lui…comme quoi tout est une question de point de vue!

Temple de Linh Phuoc

Temple de Linh Phuoc

Entrée de l'enfer au sous-sol

Entrée de l’enfer au sous-sol

Ambiance angoissante...

Ambiance angoissante…

...Qui prend aux tripes!

…Qui prend aux tripes!

Folie n°3: La crazy house

En ville se trouve une maison d’hôte au look atypique, la crazy house. On peut y dormir mais elle se visite aussi en journée. Plutôt amusant de se perdre dans ce complexe aux multiples couloirs et escaliers, mélange de Gaudi, de Walt Disney et parfois de grand n’importe quoi! En bonus, on a rencontré par hasard le peintre qui nous a offert une visite VIP des parties encore fermées au public! On vous laisse découvrir ça en images.

Folie n°4: Le Maze bar

Un soir on a retrouvé nos copains baroudeurs Estelle, Seb, Julie et Vivien pour une petite virée au Maze Bar. Même style que la crazy house en plus exigu encore, on s’y perd dans un dédale de couloirs et de pièces minuscules. Impossible de deviner que la petite entrée cachait un immense labyrinthe! On y découvre même une terrasse qui surplombe la ville. Encore plus fou que la crazy house selon nous.

Entrée du Maze Bar

Entrée du Maze Bar

Avec les copains

Avec les copains

Folie n°5: Miam les bons vers à soie grillés!

Visite d’une fabrique de soie, plutôt bateau et dénué d’aventure à priori…mais ça c’était jusqu’à ce qu’un ouvrier s’approche de nous et nous montre avec un grand sourire les 2 insectes en train de rôtir sur le tuyau d’eau chaude de sa machine. Apparemment c’est un quatre heure de choix! On ferme donc les yeux et on se lance pour la dégustation ! Antho a eu la version chips croustillante, il a adoré. De mon côté j’ai eu droit à la version un peu moins cuite, peau dure avec à l’intérieur une sorte de purée grasse goût noisette…un seul ça suffira!

Quatre heure en préparation

Quatre heure en préparation

Folie n°6: La art house de Yersin street

On est tombés dessus par hasard en marchant dans Yersin street. Au premier étage les traditionnelles et magnifiques broderies en soie, entrée gratuite et thé offert dès l’arrivée. Un petit endroit tranquille à première vue…mais en explorant les 5 étages suivants il apparaît que le propriétaire des lieux est un artiste un peu foufou! Grosses carapaces de tortues accrochées aux murs, têtes de mort, table mise pour des invités imaginaires, statues loufoques sur le balcon et équipe de surveillance le regard fixé sur leurs écrans de surveillance au tout dernier étage…découverte bien surprenante!

Belles broderies de soie au premier étage

Belles broderies de soie au premier étage

Changement de déco avec enclume et tête de mort

Changement de déco avec enclume et tête de mort

Statue loufoque sur le balcon

Statue loufoque sur le balcon

Folie n°7: Le gros Bouddha bleu qui se moque des visiteurs

Pas d’histoire à raconter pour celui-ci, juste un gros bouddha qui se fend la poire en nous regardant, ça vaut le détour!

Folie n°8: L’éléphant du jardin des plantes

Parfois des images valent mieux que des mots…

Folie n°9: Les décors du hall du Cinestar

Un simple jeu d’optique avec les peintures murales du hall du Cinestar et nous voilà plongés dans des situations plus folles les unes que les autres!

Folie n°10 : Le combat de rue à la serpette

Pas de photo pour celle-ci, juste un gros choc quand nous apercevons un mec sortir une serpette et manquer de couper le bras d’un autre en l’attaquant. Pendant que la police fume tranquillement sa pipe à quelques mètres de là… tout va bien.

Bref Dalat on a adoré et il y fait vraiment bon vivre! Le climat est agréable. On peut aller à la cueillette aux fraises dans les champs. Les plantations de café recouvrant les montagnes environnantes donnent une vue magnifique. Il y a la gare style Deauville et ses vieux trains. On trouve de jolies cascades aux alentours. La nuit les nombreuses serres s’illuminent et donnent un nouveau charme au paysage… Dalat, merci pour ces bons moments!

Une réflexion sur “Dalat, ville de toutes les folies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *